« Enseigner, former : écrire »

enseigner_former_ecrire

« Enseigner, former : écrire », Cahiers pédagogiques, no 518, janvier 2015.

L’enjeu du plus récent numéro des Cahiers pédagogiques (janvier 2015) « n’est pas tant de travailler à mieux écrire que d’écrire pour mieux travailler », souligne les coordonnateurs du dossier.

 

S’il est une évidence que l’écriture est au cœur de l’activité enseignante, on oublie parfois qu’elle peut être en soi un instrument de développement professionnel. Que ce soit à travers la tenue d’un journal d’enseignement permettant de réfléchir à ses pratiques, d’un livre de bord départemental assurant le partage d’informations et le transfert d’expertise entre collègues, ou même d’une contribution à un blogue pédagogique comme celui-ci (!), l’écriture, pour les enseignants (et pas seulement pour les élèves), est un véritable outil de professionnalisation. Par un partage de pratiques variées, ce dossier nous fait redécouvrir la dimension heuristique de l’écriture.

Pour un approfondissement plus théorique de la question, on pourra également s’intéresser à l’ouvrage de Martine Morisse et Louise Lafortune, L’écriture réflexive : objet de recherche et de professionnalisation, paru en 2014 aux Presses de l’Université du Québec.

Jean-Philippe Boudreau                                                                                               Conseiller pédagogique                                                                                                         Service du développement pédagogique et de la réussite                          Collège Montmorency

Mots clés : écriture et enseignement, écrits professionnels, pratiques réflexives

La recherche collégiale : 40 ans de passion scientifique

recherche_collegiale

 

La recherche collégiale : 40 ans de passion scientifique, par Sébastien Piché, avec la collaboration de Lynn Lapostolle et Monique Lasnier. Presses de l’Université Laval, 2011, 262 pages.

 

 

L’appartenance du collégial à l’enseignement supérieur suppose entre autres qu’il contribue, par les activités de recherche et de publication qui s’y réalisent, à l’avancement des connaissances. De fait, l’ouvrage de Sébastien Piché montre que la recherche est présente dans la mouvance des cégeps et ce, dès la création du réseau. La recherche collégiale est singulière, parce que contrairement aux chercheurs et aux chercheures universitaires, ceux du collégial la pratiquent sur une base volontaire, sans obligation professionnelle, animés par leur seule passion pour l’activité scientifique.

L’étude de Piché, bien documentée, montre les différentes phases caractéristiques de l’évolution de la recherche au collégial, dans ses liens avec les politiques publiques, ainsi qu’avec les autres acteurs du réseau. Elle montre également la diversité des recherches qui s’y déroulent : fondamentale ou appliquée, disciplinaire ou pédagogique, individuelle, dans une équipe ou en partenariat avec des entreprises ou des organismes externes, visant l’avancement ou le transfert des connaissances.

Au terme de ces quatre décennies de développement, trois défis se posent encore, selon l’auteur : la recherche collégiale devrait être mieux diffusée, mieux soutenue et mieux reconnue. En effet, les activités de recherche menées dans les collèges sont encore trop souvent méconnues, sous-estimées ou victimes de préjugés ; elles gagneraient à mieux se faire connaître et reconnaître, car elles n’ont pas à rougir de celles qui se pratiquent dans les universités. Cet ouvrage intéressera ceux et celles qui souhaitent mieux comprendre le contexte, l’importance et les enjeux de la recherche au collégial.

Johanne Bergeron
Conseillère pédagogique
Service du développement pédagogique et de la réussite
Collège Montmorency

 

Se former à la pédagogie de l’enseignement supérieur

Deuxième de la collFormer_pédago_enseignement_supérieurection PERFORMA, Se former à la pédagogie de l’enseignement supérieur, sous la direction de Louise Ménard et Lise St-Pierre, couvre tous les sujets susceptibles d’intéresser les nouveaux professeurs du collégial… tout comme les autres!

 

Il vise à cerner davantage le comment enseigner pour faire apprendre que le pourquoi. Quinze auteurs, tous experts dans leur domaine, signent l’un ou l’autre des 14 chapitres. De l’approche par compétences à l’évaluation, en passant par la gestion de classe, la motivation des étudiants et la mise en relief de plusieurs stratégies d’enseignement, ce livre peut devenir un compagnon de route précieux pour celui ou celle qui cherche sans cesse à améliorer sa pratique.

De plus, à titre de membres de l’Association québécoise de pédagogie collégiale, vous bénéficiez d’un rabais de 30%.

Marie Ménard
Conseillère pédagogique
Service du développement pédagogique et de la réussite
Collège Montmorency

Mots clés : enseignement supérieur, apprentissage, évaluation