Une histoire philosophique de la pédagogie 1- de Platon à John Dewey

une-histoire-philosophique-de-normand-baillargeon1-335x515La pédagogie, bonne ou mauvaise, n’est pas née de la dernière pluie: nous y avons goûté depuis l’école primaire et la plupart d’entre nous avons relayé dans nos classes ce qui nous semblait avoir fait en sorte que nous nous intéressions au sujet en cause et l’apprenions sans l’avoir encore oublié.

 

Mais, comment apprenait-on avant? Sur quels principes s’appuyaient les enseignants de l’Antiquité, du Moyen Âge, de la Renaissance, du XIXe?

C’est le propos du livre de Normand Baillargeon qui, en ce premier volume (d’autres sont à paraître), nous amène en promenade de Platon (-348/347 ) à John Dewey (+1952).

Au fil des pages, on passe aisément d’époque en époque. Inévitablement, nous nous demanderons souvent si telle ou telle approche est encore valable; parfois elle viendra renforcer nos méthodes pédagogiques; d’autres fois, aucunement.

Peu importe, à la fin nous saurons où nous en sommes par rapport à ceux qui nous ont précédés. Comme quoi connaître l’Histoire permet de mieux envisager l’Avenir.

Dans tous les cas, chaque type d’organisation sociale a produit son paradigme d’apprentissage. Il ne pouvait pas en être autrement.

Xavier Valls
Conseiller pédagogique
Service du développement pédagogique et de la réussite
Collège Montmorency

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*